Nouvelles recettes

Comment bien cuisiner avec un budget

Comment bien cuisiner avec un budget

Amy McCoy partage ses astuces et recettes pour une cuisine gastronomique à petit budget

Avec la récente récession, il est devenu nécessaire pour de nombreuses personnes de réduire leurs dépenses. Bien que ce soit une réalité, personne ne veut renoncer à manger des plats délicieux ou à profiter de fabuleux festins à la maison. Surtout Amy McCoy. En fait, elle a lancé un blog appelé Pauvre Fille Gourmet, également le nom de son nouveau livre de cuisine, qui a aidé les lecteurs à cuisiner de la bonne nourriture avec un budget limité.

Ici, elle partage des recettes de son livre, ainsi que des conseils, dans la vidéo ci-dessus.

Spareribs marinés à la moutarde au miel et au cidre

Faire mariner les côtes levées jusqu'à une journée leur insuffle de la saveur.

Tarte Aux Tomates

Fabriqué avec un croûte salée, cette tarte aux tomates est un merveilleux apéritif ou plat principal.

Salade de chou au miel et à la moutarde

Un plat d'accompagnement légèrement épicé et acidulé, idéal pour un barbecue dans la cour.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Good and Cheap, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Léanne Brun masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine qui existent essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie - en expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer - et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur la myriade de façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Un autre appelé "Popcorn!" recommande d'égayer la collation familière en ajoutant des épices.

Bon et pas cher est également rempli de belles photos - un festin visuel, en particulier par rapport aux autres livres de recettes adaptés aux personnes de SNAP.

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown.

Suivez les conseils du ministère de l'Agriculture des États-Unis pour des repas sains et économes. Des lignes oranges et des puces noires remplissent des pages entières, avec des croquis tout aussi peu inspirants sur le côté.

Et comparez leur casserole de chou à la dinde à Brown's Savory Summer Cobbler, que Sanders et Mahoney citent comme leur plat préféré. Même le nom attire le lecteur vers la recette, qui présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivrée. La photo luxuriante qui l'accompagne sur la page ne fait pas de mal.

"Vous choisissez les légumes que vous voulez, alors j'ai utilisé de la tomate et une courge à rayures vertes, qui était la moins chère que j'ai pu trouver", explique Sanders. "C'est tellement, tellement bon."

« Mes enfants ont adoré la recette », dit-elle.

Mahoney cuisine pour ses deux enfants et elle-même, tout comme Mia Pickering, qui vit à Seattle avec ses deux adolescents. Sanders, Mahoney et Pickering sont tous sur SNAP depuis plusieurs années, et ils disent Bon et pas cher, qu'ils ont découvert en ligne, fonctionne mieux pour eux que tout ce qu'ils ont pu trouver. Et c'est important quand ce qu'ils peuvent cuisiner détermine à quel point eux et leurs familles peuvent manger.

"Cuisiner est certainement plus économique et plus sain que d'acheter des aliments préparés", déclare Mahoney.

Pickering le pense aussi. Pour elle, il est plus facile de cuisiner frais que de réchauffer des plats surgelés. Cela signifie qu'elle et ses enfants jettent moins de nourriture et exercent un meilleur contrôle des portions.

"De nombreux auteurs se sont efforcés de proposer des repas bon marché, mais ils ont si mauvais goût. Leanne est tellement douée. C'est tout simplement incroyable", déclare Sanders.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Bon et pas cher, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Léanne Brun masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine existants essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie - en expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer - et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur les innombrables façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Un autre appelé "Popcorn!" recommande d'égayer la collation familière en ajoutant des épices.

Bon et pas cher est également rempli de belles photos - un festin visuel, en particulier par rapport aux autres livres de recettes adaptés aux personnes de SNAP.

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown.

Suivez les conseils du ministère de l'Agriculture des États-Unis pour des repas sains et économes. Des lignes oranges et des puces noires remplissent des pages entières, avec des croquis tout aussi peu inspirants sur le côté.

Et comparez leur casserole de chou à la dinde à Brown's Savory Summer Cobbler, que Sanders et Mahoney citent comme leur plat préféré. Même le nom attire le lecteur vers la recette, qui présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivrée. La photo luxuriante qui l'accompagne sur la page ne fait pas de mal.

"Vous choisissez les légumes que vous voulez, alors j'ai utilisé de la tomate et une courge à rayures vertes, qui était la moins chère que j'ai pu trouver", explique Sanders. "C'est tellement, tellement bon."

« Mes enfants ont adoré la recette », dit-elle.

Mahoney cuisine pour ses deux enfants et elle-même, tout comme Mia Pickering, qui vit à Seattle avec ses deux adolescents. Sanders, Mahoney et Pickering sont tous sur SNAP depuis plusieurs années, et ils disent Bon et pas cher, qu'ils ont découvert en ligne, fonctionne mieux pour eux que tout ce qu'ils ont pu trouver. Et c'est important quand ce qu'ils peuvent cuisiner détermine à quel point eux et leurs familles peuvent manger.

"Cuisiner est certainement plus économique et plus sain que d'acheter des aliments préparés", déclare Mahoney.

Pickering le pense aussi. Pour elle, il est plus facile de cuisiner frais que de réchauffer des plats surgelés. Cela signifie qu'elle et ses enfants jettent moins de nourriture et exercent un meilleur contrôle des portions.

"De nombreux auteurs se sont efforcés de proposer des repas bon marché, mais ils ont si mauvais goût. Leanne est tellement douée. C'est tout simplement incroyable", déclare Sanders.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Bon et pas cher, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Léanne Brun masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine existants essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie - en expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer - et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur la myriade de façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Un autre appelé "Popcorn!" recommande d'égayer la collation familière en ajoutant des épices.

Bon et pas cher est également rempli de belles photos - un festin visuel, en particulier par rapport aux autres livres de recettes adaptés aux personnes de SNAP.

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown.

Suivez les conseils du ministère de l'Agriculture des États-Unis pour des repas sains et économes. Des lignes oranges et des puces noires remplissent des pages entières, avec des croquis tout aussi peu inspirants sur le côté.

Et comparez leur casserole de chou à la dinde à Brown's Savory Summer Cobbler, que Sanders et Mahoney citent comme leur plat préféré. Même le nom attire le lecteur vers la recette, qui présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivrée. La photo luxuriante qui l'accompagne sur la page ne fait pas de mal.

"Vous choisissez les légumes que vous voulez, alors j'ai utilisé de la tomate et une courge à rayures vertes, qui était la moins chère que j'ai pu trouver", explique Sanders. "C'est tellement, tellement bon."

« Mes enfants ont adoré la recette », dit-elle.

Mahoney cuisine pour ses deux enfants et elle-même, tout comme Mia Pickering, qui vit à Seattle avec ses deux adolescents. Sanders, Mahoney et Pickering sont tous sur SNAP depuis plusieurs années, et ils disent Bon et pas cher, qu'ils ont découvert en ligne, fonctionne mieux pour eux que tout ce qu'ils ont pu trouver. Et c'est important quand ce qu'ils peuvent cuisiner détermine à quel point eux et leurs familles peuvent manger.

"Cuisiner est certainement plus économique et plus sain que d'acheter des aliments préparés", déclare Mahoney.

Pickering le pense aussi. Pour elle, il est plus facile de cuisiner frais que de réchauffer des plats surgelés. Cela signifie qu'elle et ses enfants jettent moins de nourriture et exercent un meilleur contrôle des portions.

"De nombreux auteurs se sont efforcés de proposer des repas bon marché, mais ils ont si mauvais goût. Leanne est tellement douée. C'est tout simplement incroyable", déclare Sanders.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Bon et pas cher, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Leanne Brown masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine qui existent essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie - en expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer - et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur les innombrables façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Un autre appelé "Popcorn!" recommande d'égayer la collation familière en ajoutant des épices.

Bon et pas cher est également rempli de belles photos - un festin visuel, surtout par rapport aux autres livres de recettes adaptés aux personnes de SNAP.

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown.

Suivez les conseils du ministère de l'Agriculture des États-Unis pour des repas sains et économes. Des lignes oranges et des puces noires remplissent des pages entières, avec des croquis tout aussi peu inspirants sur le côté.

Et comparez leur casserole de chou à la dinde à Brown's Savory Summer Cobbler, que Sanders et Mahoney citent comme leur plat préféré. Même le nom attire le lecteur vers la recette, qui présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivrée. La photo luxuriante qui l'accompagne sur la page ne fait pas de mal.

"Vous choisissez les légumes que vous voulez, alors j'ai utilisé de la tomate et une courge à rayures vertes, qui était la moins chère que j'ai pu trouver", explique Sanders. "C'est tellement, tellement bon."

« Mes enfants ont adoré la recette », dit-elle.

Mahoney cuisine pour ses deux enfants et elle-même, tout comme Mia Pickering, qui vit à Seattle avec ses deux adolescents. Sanders, Mahoney et Pickering sont tous sur SNAP depuis plusieurs années, et ils disent Bon et pas cher, qu'ils ont découvert en ligne, fonctionne mieux pour eux que tout ce qu'ils ont pu trouver. Et c'est important quand ce qu'ils peuvent cuisiner détermine à quel point eux et leurs familles peuvent manger.

"Cuisiner est certainement plus économique et plus sain que d'acheter des aliments préparés", déclare Mahoney.

Pickering le pense aussi. Pour elle, il est plus facile de cuisiner frais que de réchauffer des plats surgelés. Cela signifie qu'elle et ses enfants jettent moins de nourriture et exercent un meilleur contrôle des portions.

"De nombreux auteurs se sont efforcés de proposer des repas bon marché, mais ils ont si mauvais goût. Leanne est tellement douée. C'est tout simplement incroyable", déclare Sanders.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Good and Cheap, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Léanne Brun masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine existants essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie - en expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer - et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur la myriade de façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Un autre appelé "Popcorn!" recommande d'égayer la collation familière en ajoutant des épices.

Bon et pas cher est également rempli de belles photos - un festin visuel, en particulier par rapport aux autres livres de recettes adaptés aux personnes de SNAP.

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

Un portrait de l'auteur du livre de cuisine SNAP, Leanne Brown.

Suivez les conseils du ministère de l'Agriculture des États-Unis pour des repas sains et économes. Des lignes oranges et des puces noires remplissent des pages entières, avec des croquis tout aussi peu inspirants sur le côté.

Et comparez leur casserole de chou à la dinde à Brown's Savory Summer Cobbler, que Sanders et Mahoney citent comme leur plat préféré. Même le nom attire le lecteur vers la recette, qui présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivrée. La photo luxuriante qui l'accompagne sur la page ne fait pas de mal.

"Vous choisissez les légumes que vous voulez, alors j'ai utilisé de la tomate et une courge à rayures vertes, qui était la moins chère que j'ai pu trouver", explique Sanders. "C'est tellement, tellement bon."

« Mes enfants ont adoré la recette », dit-elle.

Mahoney cuisine pour ses deux enfants et elle-même, tout comme Mia Pickering, qui vit à Seattle avec ses deux adolescents. Sanders, Mahoney et Pickering sont tous sur SNAP depuis plusieurs années, et ils disent Bon et pas cher, qu'ils ont découvert en ligne, fonctionne mieux pour eux que tout ce qu'ils ont pu trouver. Et c'est important quand ce qu'ils peuvent cuisiner détermine à quel point eux et leurs familles peuvent manger.

"Cuisiner est certainement plus économique et plus sain que d'acheter des aliments préparés", déclare Mahoney.

Pickering le pense aussi. Pour elle, il est plus facile de cuisiner frais que de réchauffer des plats surgelés. Cela signifie qu'elle et ses enfants jettent moins de nourriture et exercent un meilleur contrôle des portions.

"De nombreux auteurs se sont efforcés de proposer des repas bon marché, mais ils ont si mauvais goût. Leanne est tellement douée. C'est tout simplement incroyable", déclare Sanders.


Bon marché : un livre de cuisine montre comment bien manger avec un budget de bons alimentaires

Le cordonnier d'été salé de la Pas cher et bon livre de cuisine présente des légumes de saison sous une croûte de biscuit poivré.

Lorsque Leanne Brown a déménagé du Canada à New York pour obtenir une maîtrise en études alimentaires à l'Université de New York, elle n'a pas pu s'empêcher de remarquer que les Américains avec un budget serré mangeaient beaucoup d'aliments transformés riches en glucides.

"Cela m'a vraiment dérangé", dit-elle. "Les 47 millions de personnes bénéficiant de bons d'alimentation - et c'est une grande partie de la population - n'ont pas les mêmes choix que tout le monde."

Brown a deviné qu'elle pourrait aider les gens de SNAP, le programme d'aide à la nutrition supplémentaire du gouvernement fédéral, à trouver des moyens de cuisiner des repas copieux, nourrissants et savoureux. Elle a donc entrepris d'écrire un livre de recettes rempli de recettes que tout le monde pourrait préparer avec un budget de seulement 4 $ par jour.

Le résultat est Good and Cheap, qui est gratuit en ligne et a été téléchargé plus de 200 000 fois depuis qu'elle l'a publié sur son site Web début juin. Une campagne Kickstarter de juillet a également aidé Brown à collecter 145 000 $ pour imprimer des copies pour les personnes sans accès à un ordinateur.

Le sel

Qu'est-ce qui sépare une alimentation saine et malsaine ? Seulement 1,50 $ par jour

Le sel

Conseils pour bien manger avec un budget serré, d'une maman qui a été là

Alors, quels sont les secrets de Brown pour bien manger avec 4 $ par jour ? Il s'agit de remplir le garde-manger de produits de base bon marché pour préparer des repas : des choses comme l'ail, les légumes en conserve, les haricots secs et le beurre.

Elle met également l'accent sur la flexibilité et évite de prescrire des repas et des méthodes strictes. Cela signifie de nombreuses options de substitution, en particulier en ce qui concerne le rayon des produits, où les prix peuvent fluctuer en fonction de la saison et de la disponibilité. Chaque repas est tarifé au service.

Plus tôt cette semaine, Deborahmichelle Sanders, 63 ans, de San Francisco s'est tournée vers le livre de cuisine et a trouvé une recette intrigante : des légumes en croûte de semoule de maïs avec une sauce aux arachides d'inspiration asiatique pour tremper.

Comme elle ne pouvait pas se permettre les haricots ou les poivrons suggérés, elle a essayé les carottes. Le résultat? "C'est tellement merveilleux", dit-elle à The Salt.

SNAP fournit actuellement à 46,2 millions de personnes à faible revenu comme Sanders une allocation mensuelle moyenne pour la nourriture de 126 $ sous la forme d'une carte de débit. Ils peuvent l'apporter à l'épicerie, choisir leur nourriture et glisser la carte à la caisse.

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes. Léanne Brun masquer la légende

Haricots verts en croûte de semoule de maïs du Pas cher et bon livre de recettes.

SNAP n'a pas d'équivalent dans le pays d'origine de Brown, le Canada, ses programmes d'aide publique sont plus flexibles, dit-elle. Et elle n'a pas été impressionnée par ce qu'elle a trouvé lorsqu'elle est allée chercher des ressources pour les personnes du programme américain sur la façon de bien cuisiner avec les avantages.

"Des tonnes d'organisations font un travail incroyable et utile, mais généralement leurs recettes peuvent sembler un peu moralisatrices, ou bien elles sont très gouvernementales", dit-elle. Brown pense que les livres de cuisine existants essaient de dire aux gens la bonne façon de vivre leur vie – expliquant exactement ce qu'ils devraient manger et comment exactement ils devraient le préparer – et cela les détourne souvent des recettes.

"Autant qu'un livre de recettes, [le livre de Brown] est un livre d'idées", explique Brenda Mahoney de Dallas, une autre femme de SNAP qui utilise le livre. En fait, certains de Bon et pas cherLes pages de s contiennent exactement cette étiquette : "idées".

Une page, intitulée « Les restes », offre des conseils sur les innombrables façons de faire bon usage des vieux repas, comme mettre les garnitures que vous utilisiez à l'origine pour garnir des toasts dans un wrap ou sur une pizza, ou transformer presque n'importe quoi en sandwich. Another called "Popcorn!" recommends livening up the familiar snack by adding spices.

Good and Cheap is also filled with beautiful photos — a visual feast, especially compared with the other recipe books tailored to people in SNAP.

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown.

Take the U.S. Department of Agriculture's Tips for Healthy, Thrifty Meals. Orange lines and black bullet points fill up entire pages, with equally uninspiring sketches on the side.

And compare their Turkey Cabbage Casserole to Brown's Savory Summer Cobbler, which both Sanders and Mahoney cite as their favorite dish. Even the name draws a reader to the recipe, which features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust. The lush photo that accompanies it on the page doesn't hurt.

"You choose what vegetables you want, so I used tomato and a green-striped crookneck squash, which was the cheapest I could find," says Sanders. "It is so, so good."

"My kids loved the recipe," she says.

Mahoney cooks for her two children and herself, much like Mia Pickering, who lives in Seattle with her two teenagers. Sanders, Mahoney and Pickering have all been on SNAP for a number of years, and they say Good and Cheap, which they discovered online, works better for them than anything else they've been able to find. And that's important when what they can cook determines how well they and their families can eat.

"Cooking is definitely more economical and healthier than buying premade foods," says Mahoney.

Pickering thinks so, too. For her, it's easier to cook fresh than heat up frozen meals. It means she and her children throw less food away and exercise better portion control.

"Many authors have tried hard to come up with cheap meals, but they taste so bad. Leanne is so gifted. It's just incredible," says Sanders.


Cheap Eats: Cookbook Shows How To Eat Well On A Food Stamp Budget

The Savory Summer Cobbler from the Cheap and Good cookbook features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust.

When Leanne Brown moved to New York from Canada to earn a master's in food studies at New York University, she couldn't help noticing that Americans on a tight budget were eating a lot of processed foods heavy in carbs.

"It really bothered me," she says. "The 47 million people on food stamps — and that's a big chunk of the population — don't have the same choices everyone else does."

Brown guessed that she could help people in SNAP, the federal government's Supplemental Nutrition Assistance Program, find ways to cook filling, nourishing and flavorful meals. So she set out to write a cookbook full of recipes anyone could make on a budget of just $4 a day.

The result is Good and Cheap, which is free online and has been downloaded over 200,000 times since she posted it on her website in early June. A July Kickstarter campaign also helped Brown raise $145,000 to print copies for people without computer access.

Le sel

What Separates A Healthy And Unhealthy Diet? Just $1.50 Per Day

Le sel

Advice For Eating Well On A Tight Budget, From A Mom Who's Been There

So what are Brown's secrets to eating well on $4 a day? It's about stocking the pantry with cheap basics to build meals from: things like garlic, canned vegetables, dried beans and butter.

She also emphasizes flexibility, and avoids prescribing strict meals and methods. That means lots of options for substitutions, especially when it comes to the produce aisle, where prices can fluctuate based on season and availability. Each meal is priced out by serving.

Earlier this week, Deborahmichelle Sanders, 63, of San Francisco turned to the cookbook and found an intriguing recipe: cornmeal crusted vegetables with an Asian-inspired peanut sauce for dipping.

Since she couldn't afford the suggested beans or peppers, she tried carrots. Le résultat? "It's so wonderful," she tells The Salt.

SNAP currently provides 46.2 million low-income people like Sanders with a monthly average stipend for food of $126 in the form of a debit card. They can take it to the grocery store, pick out their food and swipe the card at the register.

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes. Leanne Brown masquer la légende

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes.

SNAP has no equivalent in Brown's home country of Canada its public assistance programs are more flexible, she says. And she wasn't impressed with what she found when she went looking for resources for people in the U.S. program on how to cook well with the benefits.

"Tons of organizations are doing amazing, useful work, but usually their recipes can sound sort of preachy, or else they're very governmental," she says. Brown thinks the cookbooks that exist try to tell people the right way to live their lives — explaining what exactly they should eat and how exactly they should prepare it — and that often turns them off to the recipes.

"As much as a recipe book, [Brown's book] is an idea book," says Brenda Mahoney of Dallas, another woman in SNAP who's using the book. In fact, some of Good and Cheap's pages come with exactly that label: "ideas."

One page, titled "Leftovers," offers tips on the myriad ways to make good use of old meals, like putting the fixings you originally used to top toast in a wrap or on a pizza, or turning almost anything into a sandwich. Another called "Popcorn!" recommends livening up the familiar snack by adding spices.

Good and Cheap is also filled with beautiful photos — a visual feast, especially compared with the other recipe books tailored to people in SNAP.

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown.

Take the U.S. Department of Agriculture's Tips for Healthy, Thrifty Meals. Orange lines and black bullet points fill up entire pages, with equally uninspiring sketches on the side.

And compare their Turkey Cabbage Casserole to Brown's Savory Summer Cobbler, which both Sanders and Mahoney cite as their favorite dish. Even the name draws a reader to the recipe, which features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust. The lush photo that accompanies it on the page doesn't hurt.

"You choose what vegetables you want, so I used tomato and a green-striped crookneck squash, which was the cheapest I could find," says Sanders. "It is so, so good."

"My kids loved the recipe," she says.

Mahoney cooks for her two children and herself, much like Mia Pickering, who lives in Seattle with her two teenagers. Sanders, Mahoney and Pickering have all been on SNAP for a number of years, and they say Good and Cheap, which they discovered online, works better for them than anything else they've been able to find. And that's important when what they can cook determines how well they and their families can eat.

"Cooking is definitely more economical and healthier than buying premade foods," says Mahoney.

Pickering thinks so, too. For her, it's easier to cook fresh than heat up frozen meals. It means she and her children throw less food away and exercise better portion control.

"Many authors have tried hard to come up with cheap meals, but they taste so bad. Leanne is so gifted. It's just incredible," says Sanders.


Cheap Eats: Cookbook Shows How To Eat Well On A Food Stamp Budget

The Savory Summer Cobbler from the Cheap and Good cookbook features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust.

When Leanne Brown moved to New York from Canada to earn a master's in food studies at New York University, she couldn't help noticing that Americans on a tight budget were eating a lot of processed foods heavy in carbs.

"It really bothered me," she says. "The 47 million people on food stamps — and that's a big chunk of the population — don't have the same choices everyone else does."

Brown guessed that she could help people in SNAP, the federal government's Supplemental Nutrition Assistance Program, find ways to cook filling, nourishing and flavorful meals. So she set out to write a cookbook full of recipes anyone could make on a budget of just $4 a day.

The result is Good and Cheap, which is free online and has been downloaded over 200,000 times since she posted it on her website in early June. A July Kickstarter campaign also helped Brown raise $145,000 to print copies for people without computer access.

Le sel

What Separates A Healthy And Unhealthy Diet? Just $1.50 Per Day

Le sel

Advice For Eating Well On A Tight Budget, From A Mom Who's Been There

So what are Brown's secrets to eating well on $4 a day? It's about stocking the pantry with cheap basics to build meals from: things like garlic, canned vegetables, dried beans and butter.

She also emphasizes flexibility, and avoids prescribing strict meals and methods. That means lots of options for substitutions, especially when it comes to the produce aisle, where prices can fluctuate based on season and availability. Each meal is priced out by serving.

Earlier this week, Deborahmichelle Sanders, 63, of San Francisco turned to the cookbook and found an intriguing recipe: cornmeal crusted vegetables with an Asian-inspired peanut sauce for dipping.

Since she couldn't afford the suggested beans or peppers, she tried carrots. Le résultat? "It's so wonderful," she tells The Salt.

SNAP currently provides 46.2 million low-income people like Sanders with a monthly average stipend for food of $126 in the form of a debit card. They can take it to the grocery store, pick out their food and swipe the card at the register.

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes. Leanne Brown masquer la légende

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes.

SNAP has no equivalent in Brown's home country of Canada its public assistance programs are more flexible, she says. And she wasn't impressed with what she found when she went looking for resources for people in the U.S. program on how to cook well with the benefits.

"Tons of organizations are doing amazing, useful work, but usually their recipes can sound sort of preachy, or else they're very governmental," she says. Brown thinks the cookbooks that exist try to tell people the right way to live their lives — explaining what exactly they should eat and how exactly they should prepare it — and that often turns them off to the recipes.

"As much as a recipe book, [Brown's book] is an idea book," says Brenda Mahoney of Dallas, another woman in SNAP who's using the book. In fact, some of Good and Cheap's pages come with exactly that label: "ideas."

One page, titled "Leftovers," offers tips on the myriad ways to make good use of old meals, like putting the fixings you originally used to top toast in a wrap or on a pizza, or turning almost anything into a sandwich. Another called "Popcorn!" recommends livening up the familiar snack by adding spices.

Good and Cheap is also filled with beautiful photos — a visual feast, especially compared with the other recipe books tailored to people in SNAP.

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown.

Take the U.S. Department of Agriculture's Tips for Healthy, Thrifty Meals. Orange lines and black bullet points fill up entire pages, with equally uninspiring sketches on the side.

And compare their Turkey Cabbage Casserole to Brown's Savory Summer Cobbler, which both Sanders and Mahoney cite as their favorite dish. Even the name draws a reader to the recipe, which features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust. The lush photo that accompanies it on the page doesn't hurt.

"You choose what vegetables you want, so I used tomato and a green-striped crookneck squash, which was the cheapest I could find," says Sanders. "It is so, so good."

"My kids loved the recipe," she says.

Mahoney cooks for her two children and herself, much like Mia Pickering, who lives in Seattle with her two teenagers. Sanders, Mahoney and Pickering have all been on SNAP for a number of years, and they say Good and Cheap, which they discovered online, works better for them than anything else they've been able to find. And that's important when what they can cook determines how well they and their families can eat.

"Cooking is definitely more economical and healthier than buying premade foods," says Mahoney.

Pickering thinks so, too. For her, it's easier to cook fresh than heat up frozen meals. It means she and her children throw less food away and exercise better portion control.

"Many authors have tried hard to come up with cheap meals, but they taste so bad. Leanne is so gifted. It's just incredible," says Sanders.


Cheap Eats: Cookbook Shows How To Eat Well On A Food Stamp Budget

The Savory Summer Cobbler from the Cheap and Good cookbook features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust.

When Leanne Brown moved to New York from Canada to earn a master's in food studies at New York University, she couldn't help noticing that Americans on a tight budget were eating a lot of processed foods heavy in carbs.

"It really bothered me," she says. "The 47 million people on food stamps — and that's a big chunk of the population — don't have the same choices everyone else does."

Brown guessed that she could help people in SNAP, the federal government's Supplemental Nutrition Assistance Program, find ways to cook filling, nourishing and flavorful meals. So she set out to write a cookbook full of recipes anyone could make on a budget of just $4 a day.

The result is Good and Cheap, which is free online and has been downloaded over 200,000 times since she posted it on her website in early June. A July Kickstarter campaign also helped Brown raise $145,000 to print copies for people without computer access.

Le sel

What Separates A Healthy And Unhealthy Diet? Just $1.50 Per Day

Le sel

Advice For Eating Well On A Tight Budget, From A Mom Who's Been There

So what are Brown's secrets to eating well on $4 a day? It's about stocking the pantry with cheap basics to build meals from: things like garlic, canned vegetables, dried beans and butter.

She also emphasizes flexibility, and avoids prescribing strict meals and methods. That means lots of options for substitutions, especially when it comes to the produce aisle, where prices can fluctuate based on season and availability. Each meal is priced out by serving.

Earlier this week, Deborahmichelle Sanders, 63, of San Francisco turned to the cookbook and found an intriguing recipe: cornmeal crusted vegetables with an Asian-inspired peanut sauce for dipping.

Since she couldn't afford the suggested beans or peppers, she tried carrots. Le résultat? "It's so wonderful," she tells The Salt.

SNAP currently provides 46.2 million low-income people like Sanders with a monthly average stipend for food of $126 in the form of a debit card. They can take it to the grocery store, pick out their food and swipe the card at the register.

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes. Leanne Brown masquer la légende

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes.

SNAP has no equivalent in Brown's home country of Canada its public assistance programs are more flexible, she says. And she wasn't impressed with what she found when she went looking for resources for people in the U.S. program on how to cook well with the benefits.

"Tons of organizations are doing amazing, useful work, but usually their recipes can sound sort of preachy, or else they're very governmental," she says. Brown thinks the cookbooks that exist try to tell people the right way to live their lives — explaining what exactly they should eat and how exactly they should prepare it — and that often turns them off to the recipes.

"As much as a recipe book, [Brown's book] is an idea book," says Brenda Mahoney of Dallas, another woman in SNAP who's using the book. In fact, some of Good and Cheap's pages come with exactly that label: "ideas."

One page, titled "Leftovers," offers tips on the myriad ways to make good use of old meals, like putting the fixings you originally used to top toast in a wrap or on a pizza, or turning almost anything into a sandwich. Another called "Popcorn!" recommends livening up the familiar snack by adding spices.

Good and Cheap is also filled with beautiful photos — a visual feast, especially compared with the other recipe books tailored to people in SNAP.

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown.

Take the U.S. Department of Agriculture's Tips for Healthy, Thrifty Meals. Orange lines and black bullet points fill up entire pages, with equally uninspiring sketches on the side.

And compare their Turkey Cabbage Casserole to Brown's Savory Summer Cobbler, which both Sanders and Mahoney cite as their favorite dish. Even the name draws a reader to the recipe, which features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust. The lush photo that accompanies it on the page doesn't hurt.

"You choose what vegetables you want, so I used tomato and a green-striped crookneck squash, which was the cheapest I could find," says Sanders. "It is so, so good."

"My kids loved the recipe," she says.

Mahoney cooks for her two children and herself, much like Mia Pickering, who lives in Seattle with her two teenagers. Sanders, Mahoney and Pickering have all been on SNAP for a number of years, and they say Good and Cheap, which they discovered online, works better for them than anything else they've been able to find. And that's important when what they can cook determines how well they and their families can eat.

"Cooking is definitely more economical and healthier than buying premade foods," says Mahoney.

Pickering thinks so, too. For her, it's easier to cook fresh than heat up frozen meals. It means she and her children throw less food away and exercise better portion control.

"Many authors have tried hard to come up with cheap meals, but they taste so bad. Leanne is so gifted. It's just incredible," says Sanders.


Cheap Eats: Cookbook Shows How To Eat Well On A Food Stamp Budget

The Savory Summer Cobbler from the Cheap and Good cookbook features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust.

When Leanne Brown moved to New York from Canada to earn a master's in food studies at New York University, she couldn't help noticing that Americans on a tight budget were eating a lot of processed foods heavy in carbs.

"It really bothered me," she says. "The 47 million people on food stamps — and that's a big chunk of the population — don't have the same choices everyone else does."

Brown guessed that she could help people in SNAP, the federal government's Supplemental Nutrition Assistance Program, find ways to cook filling, nourishing and flavorful meals. So she set out to write a cookbook full of recipes anyone could make on a budget of just $4 a day.

The result is Good and Cheap, which is free online and has been downloaded over 200,000 times since she posted it on her website in early June. A July Kickstarter campaign also helped Brown raise $145,000 to print copies for people without computer access.

Le sel

What Separates A Healthy And Unhealthy Diet? Just $1.50 Per Day

Le sel

Advice For Eating Well On A Tight Budget, From A Mom Who's Been There

So what are Brown's secrets to eating well on $4 a day? It's about stocking the pantry with cheap basics to build meals from: things like garlic, canned vegetables, dried beans and butter.

She also emphasizes flexibility, and avoids prescribing strict meals and methods. That means lots of options for substitutions, especially when it comes to the produce aisle, where prices can fluctuate based on season and availability. Each meal is priced out by serving.

Earlier this week, Deborahmichelle Sanders, 63, of San Francisco turned to the cookbook and found an intriguing recipe: cornmeal crusted vegetables with an Asian-inspired peanut sauce for dipping.

Since she couldn't afford the suggested beans or peppers, she tried carrots. Le résultat? "It's so wonderful," she tells The Salt.

SNAP currently provides 46.2 million low-income people like Sanders with a monthly average stipend for food of $126 in the form of a debit card. They can take it to the grocery store, pick out their food and swipe the card at the register.

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes. Leanne Brown masquer la légende

Cornmeal-crusted green beans from the Cheap and Good livre de recettes.

SNAP has no equivalent in Brown's home country of Canada its public assistance programs are more flexible, she says. And she wasn't impressed with what she found when she went looking for resources for people in the U.S. program on how to cook well with the benefits.

"Tons of organizations are doing amazing, useful work, but usually their recipes can sound sort of preachy, or else they're very governmental," she says. Brown thinks the cookbooks that exist try to tell people the right way to live their lives — explaining what exactly they should eat and how exactly they should prepare it — and that often turns them off to the recipes.

"As much as a recipe book, [Brown's book] is an idea book," says Brenda Mahoney of Dallas, another woman in SNAP who's using the book. In fact, some of Good and Cheap's pages come with exactly that label: "ideas."

One page, titled "Leftovers," offers tips on the myriad ways to make good use of old meals, like putting the fixings you originally used to top toast in a wrap or on a pizza, or turning almost anything into a sandwich. Another called "Popcorn!" recommends livening up the familiar snack by adding spices.

Good and Cheap is also filled with beautiful photos — a visual feast, especially compared with the other recipe books tailored to people in SNAP.

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown. Dan Lazin masquer la légende

A portrait of the SNAP cookbook author, Leanne Brown.

Take the U.S. Department of Agriculture's Tips for Healthy, Thrifty Meals. Orange lines and black bullet points fill up entire pages, with equally uninspiring sketches on the side.

And compare their Turkey Cabbage Casserole to Brown's Savory Summer Cobbler, which both Sanders and Mahoney cite as their favorite dish. Even the name draws a reader to the recipe, which features seasonal vegetables under a peppery biscuit crust. The lush photo that accompanies it on the page doesn't hurt.

"You choose what vegetables you want, so I used tomato and a green-striped crookneck squash, which was the cheapest I could find," says Sanders. "It is so, so good."

"My kids loved the recipe," she says.

Mahoney cooks for her two children and herself, much like Mia Pickering, who lives in Seattle with her two teenagers. Sanders, Mahoney and Pickering have all been on SNAP for a number of years, and they say Good and Cheap, which they discovered online, works better for them than anything else they've been able to find. And that's important when what they can cook determines how well they and their families can eat.

"Cooking is definitely more economical and healthier than buying premade foods," says Mahoney.

Pickering thinks so, too. For her, it's easier to cook fresh than heat up frozen meals. It means she and her children throw less food away and exercise better portion control.

"Many authors have tried hard to come up with cheap meals, but they taste so bad. Leanne is so gifted. It's just incredible," says Sanders.